La Lettre Jaune °2

Depuis ma première lettre ouverte aux Gilets jaunes, quatre samedis ont passé où, pour trois d’entre eux, je suis descendu dans la rue. Rien n’a changé si ce n’est que les foules défilent encore massivement, comme au mois de janvier, et que le soutien de la population ne se dément pas et même augmente. Le mouvement s’est inscrit dans le cours des choses. On a cru que ce serait une course de rapidité, une révolte éclair ou bien rien ; c’est en réalité une course de fond pour la conservation des droits essentiels qui se profile.

Samedi dernier pour l’acte XIII, des journalistes et certains députés de la majorité dénonçaient l’implication de Gilets jaunes dans un incendie chez le président de l’Assemblée nationale, un tag antisémite écrit en « lettres jaunes » sur la façade d’un restaurant parisien, et l’incendie d’une voiture militaire par la « foule haineuse » pointée par le président de la République. Aucune de ces informations ne s’est avérée avoir été jusque-là être exacte. Deux d’entre elles sont même notoirement fausses. On l’a compris, c’est une guerre d’images virulente qui a lieu depuis treize semaines, avec d’un côté sur les réseaux sociaux les visages défigurés, les yeux perforés et les os à vif des manifestants, de l’autre, sur les chaines d’information, des voitures brûlées et des commentaires diffamatoires des heures durant.

Le gouvernement a confirmé sa volonté de n’apporter aucune réponse politique au mouvement social en cours, et a ainsi déclaré ouvertement la guerre à son peuple qui refuse de se laisser intimider par les manœuvres à l’œuvre. Depuis trois mois, je vois des milliers de blessés, des milliers de condamnations et d’arrestations arbitraires, la perquisition d’un média, les brimades aux opposants politiques et de nombreux suicides chez les forces de police, sans parler de tous ceux que l’exécution d’ordres ignobles répugnent. Aujourd’hui je constate froidement que la France n’est pas une démocratie, ne l’est plus, mais est en train de devenir un Etat autoritaire, un Etat policier qui dérive peu à peu vers le pire.

Ce qu’on voit dans les manifestations ne ressemble à rien de ce qui est décrit. Ce sont des hommes et des femmes de tous âges qui battent aujourd’hui le pavé pacifiquement, justement parce qu’ils espèrent encore en la démocratie, parce qu’ils sont les derniers à y croire, à y croire vraiment. A chaque manifestation les groupes organisés, black-blocs ou antifas, qui ne sont jamais beaucoup plus qu’une ou quelques centaines, sont le prétexte offert pour tirer sur la foule. Les casseurs, pourtant bien identifiables et peu nombreux, servent aujourd’hui objectivement l’exécutif qui se cache de mutiler gratuitement tout un peuple.

Le Président et son gouvernement sont le bras armé de la classe dominante, prête à tout pour conserver ses intérêts, y compris à écraser dans le sang les exploités qui exigent de ne plus l’être.

Il ne faut pas plier, on ne peut plus plier, l’Etat a eu peur et il nous le fera payer si tout cela cesse. Individuellement nous paierons, sachez-le. Tout est encore possible, d’un côté comme de l’autre, vous devez vous protéger, ne croyez pas en la pitié de ces hommes à votre égard. S’ils le pouvaient, ils réprimeraient tout ceci bien plus férocement encore. L’Histoire se chargera de les condamner. Il faut pour cela s’assurer qu’ils ne puissent pas l’écrire.


L.H

2 commentaires sur “La Lettre Jaune °2

  1. Comment tenir pacifiquement face aux violences et aux provocations .Le but de castaner est bien sûr de pousser à la violence et on s attend à un embrasement.
    Ces oligarques se sentent menacés,et la peur est mauvaise conseillière,en particulier pour des individus qui ne s intéressent qu a eux même .

    J'aime

  2. Ô combien justes ces propos qui dépeignent une situation actuelle de notre beau et chrr Pays la France !
    Cette caste au pouvoir qui s’est arrogée indûment des privilèges insensés brade le Patrimoine National Français sous les ordres d’une poignée de technocrates non-élus : les gangsters de commissaires européens qui se sont mis au service exclusif d’une oligarchie diabolique financiéro-affairiste qui s’est fixé comme objectif de dominer la Planète toute entière en accaparant toutes les richesses naturelles mondiales par des guerres destructrices et d’écraser les Peuples pour asservir totalement les survivants !
    C’est ce que ces fous-furieux banksters américano-sionistes appellent le fameux Nouvel Ordre Mondial !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s